Accéder au contenu principal

Visite de deux conférences prédatrices Conference Series et EuroSciCon

Dans le contexte des conférences scientifiques dites "prédatrices", il y a un nom qui revient souvent. C'est celui de la compagnie indienne "Conference Series" qui organise des dizaines de conférences chaque année dans tous les domaines scientifiques (du moins, c'est ce qu'on peut constater sur son site web) et qui est souvent accusée de pratiques frauduleuses telles que la sollicitation de participation par le biais d'emails spam, la faiblesse ou l'absence totale d'évaluation des présentations, l'utilisation frauduleuse des noms d'académiciens (inclusion de ceux-ci dans le comité d'organisation sans leur consentement préalable), etc... Certains accusent même cette entreprise de promouvoir des fausses conférences, c.-à-d., qui ne seront jamais organisées.

J'ai voulu vérifier moi-même et de me rendre dans l'une des conférences organisées par cette entreprise. Après consultation de leur site web, je constate alors qu'une conférence se déroule actuellement dans un hôtel dans la ville ou je me trouve actuellement. Le programme de ladite conférence, publié sur le site web, indique que les sessions se déroulent sur deux jours avec quelques 9 présentations par jour. Il n'y a cependant pas de planning exact. Je me suis rendu à l'hôtel accueillant cet événement dans l'après-midi du deuxième jour. A la réception, on me dirige vers la zone des posters. Apparemment, la conférence est assez discrète que la réceptionniste de l'hôtel elle-même ne sait pas où se déroulent les travaux.
Dans la zone des posters, j'ai trouvé effectivement des tableaux avec quelques posters attachés (3 ou 4) mais personne n'est sur les lieux. Ni les participants, ni les organisateurs ne sont présents. Il y avait aussi deux tables sur lesquelles quelques attestations de participation attendait d'être récupérées. Il parait que certains participants non pas rejoint la conférence (ce qui peut arriver) mais leurs attestations de participations ont été tout de même préparées et signées (et même laissées sur la table).

Autre surprise, je constate que le lieu n'accueille pas une seule mais deux conférences. L'autre étant organisée par EuroSciCon avec le même mode y compris les attestations de participation préparées à l'avance et abandonnées sur la table.




 
 

Pour ceux qui ne connaissent pas EuroSciCon, il s'agit d'une entreprise (elle-aussi indienne) qui réplique le modèle de Conference Series et organise aussi des dizaines de conférences chaque année dans tous les domaines scientifiques et partout dans le monde. Selon quelques infos, EuroSciCon avait été rachetée par Conference Series. Je viens donc de confirmer que les mêmes personnes sont derrière les deux entités ou du moins ils travaillent ensemble et collaborent étroitement.

Première remarque, qui est plutôt positive, les événements promus par Conference Series et EuroSciCon sur leurs sites web sont effectivement organisés (du moins ces deux événements que j'ai visités). Il ne s'agit pas donc de conférences fictives et ce n'est pas une arnaque dans ce sens. Cependant, c'est le côté qualité et crédibilité qui fait défaut.

Le nombre réduit de participant montre déjà que la conférence n'est pas de haut niveaux. A part quelques chercheurs induits en erreur par les procédés de communication trompeurs des organisateurs, il ne semble pas que ces événements attirent les spécialistes de leurs domaines respectifs. Je crois que c'est aussi la conséquence de la politique de l'organisateur qui cherche à organiser un nombre énorme de conférences sur le même sujet chaque année à des endroits différents pour maximiser le revenu obtenu des participants (frais de participation). Clairement, l'intérêt n'est pas scientifique mais financier. Je dirais même, que cela va à l'encontre des pratiques commerciales saines car si vous voulez rester dans le marché vous devez gagner la confiance de vos clients en leur fournissant un service de qualité.

Pour combler le vide et pour donner l'impression d'une participation plus importante, les organisateurs programment plusieurs conférences au même endroit et au même moment. Comme indiqué auparavant, cela est fait avec deux noms commerciaux différents.

J'ai aussi entendu parler de l'absence d'évaluation chez ces organisateurs de conférences (et similaires). Chose que je ne peux pas confirmer du moment où je n’ai soumis aucun travail à eux mais qui est évident étant donné le nombre et la qualité des communications trouvées sur place et sur le site web.

Finalement, il parait aussi que les mêmes personnes opèrent sous différents nom (Conference Series, EuroSciCon et aussi Longdom) en utilisant des pratiques commerciales douteuses. Par exemple, le nom EuroSciCon donne l'impression qu'il s'agit d'une entreprise européenne bien qu'en réalité il s'agit d'une entité indienne.


A noter que la compagnie mère de Conference Series, en l'occurence OMICS International, active aussi dans le domaine de la publication scientifique et publie des centaines de journaux que beaucoup d'experts qualifient de "prédateurs". Récemment, Conference Series a été condamnée auxEtats-Unis à une amende de 50 millions de dollars US pour pratiquescommerciales trompeuses en relation avec son activité de publication et d'organisation de conférences.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Comment je choisis une revue pour publier mon travail?

Le choix de la revue scientifique est important pour la publication d'articles scientifiques. Votre institution (ou laboratoire) peut se baser sur la réputation de la revue scientifique pour juger la valeur de votre publication. Certaines universités ont même leurs propres listes blanches de revues. De plus, la dissemination de vos résultats de recherche dépend aussi de la notoriété du support de publication. Certaines revues ne sont pas connues aux chercheurs et n'apparaissent presque pas dans les résultats de recherche sur internet. Votre article risque de rester enterré dans un coin sombre du web.

En ce qui me concerne, je choisis le support de publication de mes travaux en fonction des critères suivants:

D'abord, je choisis les revues des grands publishers car ils ont des plates-formes de publication sophistiquées et aussi pour la possibilité d'assurer la plus grande dissémination aux articles publiés. La plupart des bibliothèques universitaires dans le monde sont…

Le facteur d'impact et le h-index: sont-ils des critères de qualité de la recherche?

Quelques années auparavant, je m’apprêtait à soutenir ma thèse et je devait alors satisfaire quelques conditions. Entre autres, il était nécessaire de publier un article dans une revue internationale avec facteur d'impact. C'est une condition qui venait d'être imposée alors que j'étais déjà à un stade avancé. Heureusement, la revue dans laquelle ma publication est parue avait déjà de fameux chiffre. D'autres collègues ont perdu plusieurs années en attendant la publication dans une revue de ce genre.
Aujourd'hui encore, même si les conditions de soutenance ont été atténuées, le facteur d'impact reste pour beaucoup de chercheurs un critère important pour choisir la revue dans laquelle on désire publier et aussi pour l'évaluation de la recherche. Il existe aussi d'autres mesures qui sont basées sur le même principe que le facteur d'impact. Par exemple, le h-index.
Est-ce que le facteur d'impact d'une revue scientifique est un gage de sa qu…

Conseils pour éviter les conférences de mauvaise qualité

Dans ma modeste carrière de chercheur, j'était amené à participer à des conférences pour la dissémination de ma recherche, bénéficier d'une discussion constructive et des remarques pertinentes de la part d'autres chercheurs dans le domaine et éventuellement tisser de nouvelles relations et initier de nouvelles collaborations.
Au début de ma carrière, étant peu expérimenté, j'ai participer à des conférences qui ne m'ont pas permit de réaliser mes objectifs.
Au départ, j'ai reçu un email non sollicité qui m'invite à participer à une conférence en Mathématiques à Athènes en Grèce. Aujourd'hui, j'aurais considéré l'email comme spam et je l'aurais simplement effacé en bloquant l’expéditeur.
Je me suis rendu sur le site de la conférence et après avoir examiner brièvement les informations concernant le comité de lecture, les thèmes de la conférence, j'ai décidé de soumettre un résumé qui a été accepté quelques jours plus tard.
La conférence ét…